Revue de Presse

Watergate à la française ?

Par 2 juillet 2017 juin 7th, 2019 No Comments

Une publication mensuelle nous rappelle qu’il y a eu 57 % d’abstention aux élections législatives de juin 2017 (contre 16 % en 1978) ; que la  campagne présidentielle de mai 2017 a été « rythmée par des « affaires » souvent secondaires », des « Watergate de petit calibre » ; et souligne que les choix économiques stratégiques, la politique européenne, la crise de la dette grecque, l’état d’urgence permanent (sur le territoire de la France) et l’engagement militaire français en Afrique et au Proche-Orient n’ont fait l’objet d’aucun débat.
Source : Le Monde diplomatique (juillet 2017 – page 1)

Les principaux partis politiques (d’avant mai 2017) ont désigné leurs candidats dans des « primaires », avec une large majorité. L’un de ces candidats a été mis en cause dans une affaire d’emplois présumés fictifs et il s’est défendu avec une grande ingénuité.
Il a été premier ministre pendant plusieurs années et, par voie de conséquence, ne pouvait ignorer que les filières d’emplois fictifs les plus choquantes ne profitent pas aux familles des anciens premiers ministres, mais aux concubines de juges anti-terroristes et de policiers anti-terroristes, de surcroît domiciliés dans une commune du Val-de-Marne, dans des immeubles gérés par des hommes de paille du ministère de la Justice.

Print Friendly, PDF & Email