COUPURES DE PRESSE

Les deux coupures de presse sont sans rapport direct avec la garde à vue du 14 novembre 2001.

L’une est datée du 16-17 avril 2000.

L’autre ne comporte pas de date, mais elle avait été diffusée à la même période (printemps 2000).

Ces documents, ayant été publiés dans la presse, n’ont aucun caractère confidentiel et peuvent être diffusés à nouveau.

Ces deux coupures de presse sont jointes au présent dossier parce qu’elles sont mentionnées dans les deux rapports de police.

Les dissimuler aux internautes ne présente aucun intérêt.

Leur diffusion permet d’éviter une éventuelle erreur d’interprétation quant au contenu des rapports de police et à mes propres commentaires.

COUPURE DE PRESSE DU 16-17 AVRIL 2000 [1 PAGE]