Revue de Presse

Un économiste de Maisons-Alfort

Par 29 mai 2021 juillet 1st, 2021 No Comments

Les activités économiques vont-elles prospérer en 2022 ? Dans une interview exclusive publiée le 29 mai 2021, le célèbre économiste Christian PARISOT de Maisons-Alfort déclare : « On peut aussi se demander si la « facture Covid » n’est pas à venir, avec de possibles faillites quand les mécanismes de soutien disparaîtront, ce qui affecterait le secteur bancaire. »
Sources :
– revue « Investir » n° 2473 du 29 mai 2021 (page 4)
– revue « Investir » n° 2445 du 14 novembre 2020 (page 6)
– revue « Investir » n° 2440 du 10 octobre 2020 (page 5)
– revue « Investir » n° 2429 du 25 juillet 2020 (page 4)
– revue « Investir » n° 2409 du 7 mars 2020 (page 5)
– revue « Investir » n° 2263 du 20 mai 2017 (page 5)

La société Aurel B.G.C. n’a pas reçu la « facture Covid » et n’a pas fait faillite : Christian PARISOT, le célèbre économiste de Maisons-Alfort, n’a pas été licencié. Il est toujours là, à nous offrir ses prédictions à deux euros cinquante : demain, les actions vont peut-être monter, ou peut-être baisser ; demain, il va faire beau, ou bien il va pleuvoir.
Le 7 mars 2020, peu avant le premier confinement causé par l’épidémie du coronavirus, Christian PARISOT, le célèbre économiste de Maisons-Alfort, préconisait dans la revue Investir « (…) de surveiller la courbe du nombre de personnes contaminées ».
Il ne soulève pas la question de la vérification pourtant nécessaire des comptes fantastiques du syndic, qui pourrait être utile pour déterminer les charges de copropriété des indigènes du n° 14 (4ème étage). Il ne nous dit pas où sont passés les 691 483,13 euros qui ont changé de main lors du pseudo-ravalement de l’année 2003 réalisé par la société SOCATEB.

 

Print Friendly, PDF & Email