Nouvelles brèves, problèmes de voisinage

Vol de voiture au n° 10

Par 5 juin 2019 octobre 1st, 2019 No Comments

Mercredi 5 juin 2019, en fin de matinée, le gardien m’accoste : il paraît qu’une « voiture a été volée dans le parking souterrain » et il voudrait savoir si je « n’aurais pas vu des personnes suspectes, puisque [je] traîne souvent dans le parking ». Selon lui, il s’agirait de la voiture d’un résident du n° 10.

Encore un incident qui défie l’entendement.

Aucune trace d’effraction n’étant visible sur les deux portes d’accès au parking souterrain, cela veut dire que les voleurs de voiture disposaient d’un bip de parking. Or, la liste des utilisateurs des bips est tenue à jour par le syndic, le conseil syndical et le gardien.

D’autre part, vu le nombre de chefs d’escadrons, de commissaires divisionnaires et de colocataires de procureurs qui habitent dans l’immeuble, comment se fait-il qu’il n’y ait pas d’enquête judiciaire ?

De plus, tous les gardiens d’immeubles étant chargés de la surveillance des parties communes des copropriétés qui leur procurent un emploi, comment se fait-il que le gardien lui-même n’ai rien remarqué ?

Par ailleurs, certaines places de parking (par exemple : n° 49 et n° 50) sont utilisées par des individus qui ne résident pas dans l’immeuble, que ne paient pas les charges de copropriété, et qui peuvent utiliser ces places grâce aux bons offices du gardien n° 8.

Enfin, si ma voiture, qui bloque ma propre place depuis le 3 janvier 2008 par la faute d’un farceur gendarmesque du n° 8 (2ème étage), n’était pas vandalisée continuellement, je ne serais pas obligé d’aller périodiquement dans le parking vérifier l’état de cette voiture.

Print Friendly, PDF & Email