Revue de Presse

Une décision de la chambre de l’instruction

Par 7 mai 2015 juin 7th, 2019 No Comments

Jeudi 7 mai 2015, une des chambres de l’instruction de la cour d’appel de Paris, présidée par Mme Edith BOIZETTE, a rejeté la requête en nullité déposée par l’ancien président de la République, M. Nicolas SARKOZY, dans l’une des procédures en cours d’instruction.

Site web : [http://]www.liberation.fr (article du 7 mai 2015 à 11h20 – « Les écoutes de Sarkozy validées par la justice »)
Mon domicile a été cambriolé au moins une fois, le 20 décembre 2005, par le gardien de l’immeuble et les policiers du commissariat de Maisons-Alfort. Celui qui était alors ministre de l’Intérieur n’a pas souhaité sanctionner les policiers ni les inviter à m’indemniser. La plainte contre personne non dénommée (n° parquet 08 357 9900/7) a été classée par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, présidée par Mme Edith BOIZETTE (ordonnance n° 2011/01591 du 14/05/2012, signifiée le 20/09/2012).
Malgré leurs divergences momentanées, la mère BOIZETTE et le père SARKOZY ont donc un point commun : ils admirent et protègent les policiers cambrioleurs et les gardiens cambrioleurs.
Print Friendly, PDF & Email