Nouvelles brèves, problèmes de voisinage

Un touriste règle la circulation

Par 20 janvier 2018 juin 7th, 2019 No Comments

Les pneus de ma voiture ayant été crevés le 5 mai 2015 par des inconnus qui circulent librement dans le parking souterrain de la copropriété, elle bloque depuis ma propre place de stationnement et je suis obligé d’utiliser un autre véhicule.
Dans la matinée du samedi 20 janvier 2018, ce véhicule est à l’arrêt dans le parking souterrain de la copropriété du 2-14 avenue Blum. De 9h45 à 10h05, un touriste venu subitement de la Corrèze avec une voiture DJ-059-ZX/19, se sent investi d’une mission de supervision de la circulation des véhicules et s’efforce de me persuader, en présence de son admirateur le gardien, que cette voiture (ou peut-être son conducteur ?) importune les autres résidents.
Il s’agit d’une personne que je n’ai jamais vue. Peut-être un propriétaire bailleur ; il y a en effet quelques logements locatifs dans cette copropriété aux nombreuses surprises.
Ce touriste corrézien est très mal informé, ou bien il affecte de l’être. Il n’est pas capable de me dire qui a crevé les pneus de ma voiture le 5 mai 2015 (il se peut qu’il évolue dans des copropriétés où l’on crève les pneus des voisins de manière habituelle). Il ne sait pas pour quelle raison les copropriétaires qui disposent d’une place de parking au sous-sol garent délibérément leur véhicule à l’extérieur, avenue Blum, afin de gêner les résidents qui n’ont pas d’emplacement privatif et sont obligés de se garer sur le domaine public. Il ignore aussi pourquoi des non-résidents (donc des individus qui ne paient pas de charges de copropriété) sont autorisés à garer leur voiture au sous-sol de l’immeuble, alors qu’il y a des « problèmes de sécurité » selon le syndic et les membres du conseil syndical. Par exemple : les places n° 49 et n° 50 sont utilisées par deux individus vindicatifs qui résident au n° 3 et au n° 5 rue Carnot ; de même, les places n° 152 et n° 154 sont utilisées par quelqu’un qui n’habite pas dans l’immeuble.
À 13h15, la voiture DJ-059-ZX/19 avait disparu, tout aussi mystérieusement qu’elle était apparue.

Print Friendly, PDF & Email