Revue de Presse

Pirates informatiques russes

Par 9 décembre 2019 No Comments

En mai 2017, les messages électroniques de plusieurs collaborateurs de M. Emmanuel MACRON, alors candidat à la présidence de la République, ont été révélés juste avant le second tour de l’élection présidentielle, dans l’espoir « de faire basculer l’opinion publique à la dernière minute. »

Des entreprises spécialisées « dans la traque des groupes de pirates informatiques les plus sophistiqués » ont révélé récemment leurs conclusions lors d’une conférence : les pirates informatiques seraient des unités spécialisées des services de renseignement militaires russes (plus précisément les unités connues « sous les codes 26 165 et 74 455 »).

Certains d’entre eux auraient été arrêtés fin 2018 à La Haye par les autorités néerlandaises (dans une autre affaire), alors qu’ils tentaient d’intercepter un réseau Wi-Fi depuis une voiture équipée.

Selon les autorités britanniques et américaines, les services de renseignement militaires russes auraient aussi lancé une attaque informatique contre l’Ukraine en juin 2017 « causant des milliards de dollars de dégâts ».

Source : journal « Le Monde » daté du 8-9 décembre 2019 (pages 1 et 3)

Un incident informatique est donc possible : le « tout-numérique » et le « tout-informatique » ne sont pas sans risques.

Si l’analyse de ces entreprises est exacte, cela voudrait dire que les États étrangers dont les agents, suite aux accords de 2015 entre la France et la Russie, résident dans des casernes de la D.G.S.E. et de la D.G.S.I., au n° 8, au n° 39, au n° 21-23, au n° 58, ne sont pas reconnaissants. Nous vivons dans un monde d’ingrats.

Print Friendly, PDF & Email