Revue de Presse

Petite erreur de la police

Par 12 octobre 2017 juillet 17th, 2019 No Comments

Début octobre, un policier qui souhaitait prendre contact avec un collègue, au sujet d’une enquête en cours, aurait envoyé par erreur un SMS à un islamiste qu’il était chargé de surveiller. Grâce à cette étourderie, le suspect a découvert qu’il était espionné par la police, et il a pu signaler cette surveillance à tous ses amis, compromettant ainsi l’achèvement de l’enquête.
Selon le site web qui a diffusé cette information, cet islamiste a aussi eu l’audace de téléphoner au policier pour lui confirmer qu’il avait bien reçu le SMS.
Source : site web [https://] actu17.fr (article du 12/10/2017 à 22h)

Le policier maladroit va peut-être obtenir de l’avancement.
L’histoire ne dit pas s’il habitait dans le Val-de Marne.
Mais ses collègues de Maisons-Alfort ne valent pas mieux : agressions physiques à l’encontre d’un voisin en décembre 2003, mai 2008 et février 2017 ; garde à vue de six mois ; disparition mystérieuse d’une facture de 691 843,13 euros ; bip de parking facturé 20 638,70 euros. Et cette liste d’infractions pénales n’est pas exhaustive.
Quant aux bavures des juges et magistrats, elles sont parfois bien pires que celles des policiers et gendarmes : les décisions de justice ont des conséquences irréversibles.

Print Friendly, PDF & Email