Nouvelles brèves, problèmes de voisinage

Le gardien contrôle les boîtes aux lettres

Par 13 février 2018 juillet 3rd, 2019 No Comments

Mardi 13 février 2018, de 18h15 à 18h30, en compagnie d’un de ses amis qui réside au rez-de-chaussée du n° 6, le gardien inspecte le contenu des boîtes aux lettres du n° 6. Il dispose pour cette mission spécifique d’une « clé P.T.T. » qui permet d’ouvrir la totalité des boîtes aux lettres.

Cette activité est-elle légale ? Ce n’est pas certain. Par contre, on constate que ce qui avait été affirmé (verbalement) par le syndic et le conseil syndical lors de l’assemblée générale d’avril 2000 est exact, pour une fois : les gardiens et toutes les personnes très amies du couple de gardiens ont la possibilité d’examiner le contenu des boîtes aux lettres de la copropriété.

Lors des nombreuses procédures que la copropriété a engagé auprès des tribunaux dans le but de faire valider judiciairement les pièces comptables falsifiées du syndic, cette activité des gardiens a toujours été niée (par écrit). Si cette activité des gardiens est légale, pourquoi la copropriété en conteste-t-elle la réalité ? Si cette fouille des boîtes aux lettres n’est pas légale (détournement de courrier), comment se fait-il que les autorités judiciaires, prévenues dès novembre 1999, aient accepté de classer les plaintes des personnes lésées ?

Enfin, si le gardien passe son temps à fouiller les boîtes aux lettres, il devrait aussi surveiller les voitures garées au sous-sol et identifier les personnes qui ont crevé les pneus de ma voiture le 5 mai 2015. (Selon la jurisprudence des prud’hommes, le gardien est chargé de la sécurité du parking souterrain, et non pas de contrôler les allées et venues des résidents ou de farfouiller dans les boîtes aux lettres avec des comparses du rez-de-chaussée).

Print Friendly, PDF & Email