Nouvelles brèves, problèmes de voisinage

Enquêtes tous azimuts

Par 1 août 2014 juin 7th, 2019 No Comments

Selon les médias, une enquête est en cours au sujet de l’incident (touriste molestée) qui se serait produit le 22 avril 2014 au 36 quai des Orfèvres. Selon les médias, une autre enquête est en cours au sujet de l’incident (disparition de produits stupéfiants) qui se serait produit le 31 juillet 2014 au 36 quai des Orfèvres.
Dans les deux cas, l’enquête a été confiée à un autre service que celui qui est mis en cause. Bravo.
Lorsqu’une plainte vise le commissariat de Maisons-Alfort, à qui est confiée l’enquête ? Au commissariat de Maisons-Alfort, bien entendu.
A Maisons-Alfort, dans une copropriété de pandores et de poulets, une facture de 691 843,13 euros est « introuvable ». Y a-t-il une enquête ? Bien sûr que non : Maisons-Alfort est la commune où il fait bon vivre, où il fait bon facturer à ses voisins des bips de parking à 20 638,70 euros l’unité.
Au XXIème siècle, la technologie moderne (empreintes digitales, empreintes génétiques, écoutes téléphoniques généralisées grâce à la technologie numérique, géo-localisation permanente des piétons, surveillance sans caméra grâce aux ondes hertziennes) la durée d’une enquête ne devrait pas excéder six mois. S’il n’y a pas de résultats après quinze années d’enquêtes, c’est qu’il y a un problème chez les « enquêteurs ».

Print Friendly, PDF & Email