Revue de Presse

Disparition probable des abeilles

Par 29 septembre 2018 juin 7th, 2019 No Comments

Sans les abeilles, de nombreux fruits et légumes seraient absents de l’alimentation des êtres humains. Il y a de moins en moins d’abeilles, et la disparition progressive de ces insectes est causée par les pesticides et les prédateurs.
L’usage des pesticides est rendu inévitable par la mécanisation de l’agriculture. Mais les pesticides n’agissent pas sélectivement : ils éliminent non seulement les insectes nuisibles pour les cultures, mais aussi les insectes utiles, tels que les abeilles.
Les prédateurs des abeilles sont surtout le varroa, un acarien qui vit sur le dos de l’abeille (découvert en France vers 1982), et le frelon asiatique qui consomme quatre abeilles chaque jour (ce frelon serait arrivé en France vers 2004).

Source : journal « Le Figaro » daté du 29-30 septembre 2018 (page 15)

Il ne sera pas facile de trouver une solution pour préserver les abeilles, si utiles pour l’alimentation des êtres humains. De nombreuses familles de paysans sont dans une situation très pénible : pour qu’une exploitation soit rentable, il faut obtenir un rendement convenable, donc mécaniser le travail des agriculteurs et utiliser des pesticides. On peut difficilement demander aux cultivateurs de renoncer aux pesticides (qui éliminent les insectes nuisibles), s’il n’y a pas de compensation pour équilibrer les comptes et assurer la survie des exploitations agricoles.
Et pourtant, si les abeilles disparaissent, d’autres emplois agricoles vont disparaître eux aussi (ceux des apiculteurs professionnels).

Print Friendly, PDF & Email