Revue de Presse

Attentat à Nice

Par 14 juillet 2016 juin 7th, 2019 No Comments

Jeudi 14 juillet 2016, à Nice (Alpes-Maritimes), à la fin du feu d’artifice sur la promenade des Anglais, vers 22h45, un camion a foncé sur la foule, tuant 84 personnes et blessant 202 personnes. Le conducteur du camion a été abattu par la police.
L’Organisation de l’État Islamique a revendiqué cet attentat samedi 16 juillet 2016 par une annonce de son agence de communication.

Sources (sites web) :

  • [http://] fr.reuters.com (article du 15/07/2016 – 15h25)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 15/07/2016 – 16h05)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 15/07/2016 – 16h43)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 15/07/2016 – 17h39)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 16/07/2016 – 11h50)
  • [http://] www.lemonde.fr (article du 16/07/2016 – 17h05)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 16/07/2016 – 18h46)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 17/07/2016 – 11h42)
  • [http://] fr.reuters.com (article du 17/07/2016 – 12h21)

A Maisons-Alfort, la soirée du 14 juillet 2016 était très calme, bien plus agréable qu’un an auparavant la soirée du 14 juillet 2015 à 22h46.
Les festivités habituelles ont eu lieu :

  • jeudi 14 juillet 2016, le bal des indigènes, dans l’école Parmentier, était protégé par un dispositif de sécurité imposant ;
  • samedi 16 juillet 2016, chez le blondinet du n° 10 (rez-de-chaussée), on fêtait une anecdote quelconque ;
  • lundi 18 juillet 2016, de 21h30 à 21h45, le commissaire du premier étage s’est laissé tutoyer par son pote l’ancien truand ;
  • les deux jeunes chômeurs du n° 6 (rez-de-chaussée) continuent de diversifier leur patrimoine et d’investir ; après l’achat de leur appartement en janvier 2014, ce sont les voitures, motos et scooters, toujours plus nombreux ;
  • les promeneurs de chiens qui tournent inlassablement autour de la copropriété du n° 2 – n° 14 ont été renforcés depuis mai 2016 par une sémillante équipe issue du n° 31 – n° 39 ;
  • les véhicules officiels (police, pompiers, ambulances) recommencent leurs rodéos quotidiens entre le n° 2 et le n° 18 avenue Léon Blum, avec sirènes et gyrophares, comme pendant l’hiver 2003-2004.

En 2016, les attentats des djihadistes sont plus fréquents et plus meurtriers : la désinvolture des services de sécurité domiciliés à Maisons-Alfort est de plus en plus choquante. Pour ces gens là, qui vivent aux frais des contribuables, la priorité est d’assurer leur propre sécurité, et non pas celle de leurs compatriotes.

Print Friendly, PDF & Email