» Accueil » 1/ Litiges de copropriété

Litiges et problèmes de délinquance dans une copropriété

Les accédants à la propriété, qui cherchent des logements dans le Val-de-Marne, dont le droit de savoir que la copropriété du Clos Saint-Rémi (Maisons-Alfort) se caractérise par quelques particularités qui sortent de l'ordinaire.

Quelques problèmes parmi d'autres :

  • télécommandes de parking facturés 9 000.- euros, grâce à des jugements de complaisance (voir : thème n° 1) ;
  • pour certaines résidents, l'éventualité d'être placé en garde à vue à tout moment (voir : thème n° 2 § 1) ;
  • appels de fonds trimestriels en net décalage par rapport à la réalité comptable (voir : nouvelle brève du 15/10/2012) ;
  • dégradations commises quotidiennement sur la voiture d'un copropriétaire, garée dans le parking souterrain de la copropriété, alors qu'il n'y a pas de traces d'effraction, ni sur les deux portes d'accès au parking souterrain, ni sur les sept portes d'accès aux appartements de l'immeuble ;
  • composition sociologique de l'immeuble très spécifique (voir : nouvelles brèves du 16/11/2012) ;
  • mystérieuse « criminalité » dans le parking, malgré la composition sociologique de la copropriété (voir thème n° 6 § 1) ;
  • syndicat des copropriétaires qui, quels que soient les arguments que l'on présente à la juridiction saisie, gagne toutes les procédures (voir : thème n° 1 ; et nouvelles brèves du 17/12/2012) ;
  • mystérieux « dégâts des eaux » survenus dans le parking souterrain, ou dans divers appartements, sans écoulement d'eau ni victime connue ;
  • par contre, de 1999 à 2010, dégâts des eaux dévastateurs dans mon propre appartement, en provenance des appartements adjacents ;
  • gardien qui, de 1999 à 2010, exigeait (entre autres) les clés de mon domicile, à cause des « nombreux dégâts des eaux » ;
  • fréquentes « pannes » d'ascenseur au n° 6 (voir : nouvelle brève du 25/02/2013) ; dès juillet 1999, cet ascenseur était très régulièrement affecté d'incidents du type « panne-minute » (l'ascenseur est « en panne » juste au moment où l'on arrive avec des bagages ; lorsque tous les bagages ont été montés par l'escalier en colimaçon, l'ascenseur se remet à fonctionner, sans l'intervention d'aucun réparateur !) ;
  • agressions verbales ou physiques ;
  • présence, à proximité de la copropriété, d'un émetteur hertzien non identifié, à l'origine de nuisances permanentes dans un appartement ;
  • etc.

Cette liste n'est pas exhaustive.

Ces divers problèmes seront présentés au fur et à mesure dans le présent chapitre (problèmes de copropriété).

Un « vol de bip » aurait eu lieu le 4 février 2013 dans le parking souterrain de la copropriété.

mise à jour du 26/02/2013 (plan du site complété le 18/05/2018)